Category

Actualités

Nouvelle action ! Les petits déjeuners de l’AFDESRI

By | Actualités, Autres actions | No Comments

Retrouvez désormais l’AFDESRI pour un rendez-vous mensuel autour d’un petit déjeuner en ligne !

Étudiantes, étudiants et universitaires en exil

Rendez-vous le jeudi 27 janvier 2022 de 8h20 à 9h pour le premier petit déjeuner de l’AFDESRI !

Annick Suzor-Weiner, professeure émérite à l’Université Paris-Saclay, chargée de mission auprès de l’AUF et de la CPU, présentera les programmes d’accueil par des établissements français d’étudiant·e·s et d’universitaires en demande d’asile, réfugié·e·s ou en danger, avec un focus sur l’Afghanistan.

Ces établissements se sont regroupés dans le réseau MEnS (Migrants dans l’Enseignement Supérieur) qui permet un partage d’expérience, une structuration de l’accueil et des levées de fonds.

L’inscription se fait via ce lien !

Le lien de connexion sera communiqué aux inscrit·e·s en amont du petit déjeuner.

Petits déjeuners à venir

– Le 24 février 2022 avec Frédéric Forest

– Le 31 mars 2022 avec Sabine Chaupin-Guillot

7ème séminaire de l’AFDESRI (EN LIGNE UNIQUEMENT) : “Européennes : les femmes de l’ESRI s’engagent” – 21 janvier 2022

By | Actualités, Agenda, Séminaires | No Comments
⚠️ Contrairement à ce qui a été annoncé et au vue de la situation sanitaire, nous avons le regret de vous annoncer que le 7ème séminaire de l’AFDESRI se déroulera uniquement en ligne sur la plateforme Zoom. Toutes les inscriptions restent valables mais les inscriptions pour le présentiel sont automatiquement basculées vers le distanciel.
Le traditionnel séminaire annuel de l’association aura lieu le 21 janvier 2022 sur le thème les femmes de l’ESRI et l’Europe. Ce sujet fait écho à l’actualité de la présidence française de l’UE. Consultez le programme de l’événement et inscrivez-vous ici !
Les adhérent·e·s de l’association sont invité·e·s à poursuivre la journée avec l’AFDESRI pour son assemblée générale annuelle que se tiendra de 14h à 16h, sur Zoom également. Inscription obligatoire.
Au plaisir de vous y retrouver !

Formation “Prendre des responsabilités, briser le plafond de verre” – Appel à candidature

By | Actualités, Formation | No Comments

Après le succès de l’édition 2021, l’Association pour les femmes dirigeantes de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (AFDESRI) renouvelle son séminaire annuel « Prendre des responsabilités, briser le plafond de verre » les 2 et 3 juin 2022.

Animé par un binôme rompu aux techniques de coaching individuel et collectif, de co-développement et d’animations de groupes de managers, ce séminaire est destiné aux futures femmes dirigeantes de l’ESRI avec pour objectif de leur permettre d’identifier les clés de réussite, de partager des outils ou encore de développer leur réseau.

Le séminaire se déroulera au Château de Romainville dans les Yvelines (78920 Ecquevilly).

Le coût du séminaire est de 700 euros par participante. Ce coût inclut les frais d’hébergement et d’accueil (hors frais de transport). Le nombre de place est limité à 20 personnes.

 

À vos candidatures ! 

Les candidatures devront parvenir par courrier électronique au plus tard le 15 mars 2022, à l’adresse formation.afdesri@gmail.com via le bulletin d’inscription disponible en cliquant ici !

La liste définitive des participantes sera communiquée à la fin du mois de mars 2022.

Le programme détaillé du cycle sera envoyé à toutes les participantes retenues, ainsi que les diverses informations d’ordre matériel et organisationnel à la mi-avril 2022.

 

Formation pour les femmes dirigeantes de l’ESRI – Appel à candidatures

By | Actualités, Formation | No Comments

L’Association pour les femmes dirigeantes de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation (AFDESRI) et la Conférence des présidents d’université (CPU) proposent depuis juin 2018 un cycle annuel de plusieurs sessions de séminaires sur l’ESRI pour une trentaine de femmes afin de les convaincre d’exercer des responsabilités accrues ou de les accompagner dans cette dynamique.

Ce cycle s’adresse aux femmes exerçant une fonction académique ou administrative, en situation de responsabilité et dans une dynamique professionnelle de prise de responsabilité croissante. Il vise à leur apporter des contenus, à partir de séances de réflexion sur des thématiques d’ESR animées par des personnalités reconnues ; un temps d’échange sur les parcours professionnels est prévu, à partir de témoignages des invités, qui ajoute une dimension plus personnelle ; enfin, ce cycle vise aussi à développer un effet de promotion entre les participantes. La formation est ouverte à toutes les femmes dont les candidatures sont soutenues par leur établissement. L’effectif est limité à 30 participantes.

Calendrier de la formation

–          3 & 4 février 2022 : L’ESR dans tous ses états : un tour d’horizon sur l’ESR en France et en Europe. Interventions sur les outils de la transformation de l’ESR : PIA et Regroupements, Loi de programmation de la recherche, les Alliances européennes. Du jeudi après-midi au vendredi en fin d’après-midi, à l’Hostellerie de Varennes dans l’Essonne.

–          24 & 25 mars 2022 : Dimension stratégique du pilotage des établissements. Stratégie et évolution de la formation dans les établissements. L’échelle de l’établissement d’ESR, approche concrète. Du jeudi après-midi au vendredi en fin d’après-midi, à la Cité Internationale Universitaire de Paris.

–           12 & 13 mai 2022 : La recherche : les évolutions et les perspectives en France et dans le monde. Articulation de la recherche avec la formation et l’innovation. Du jeudi après-midi au vendredi en fin d’après-midi, à Paris. Le choix du lieux n’est pas encore finalisé.

–          23 & 24 juin 2022 : Une journée conclusive (évaluation du séminaire, retour sur le travail collectif des participantes) et une journée “alumni” à la Cité Internationale Universitaire de Paris.

Le coût du cycle est de 1 100 euros par participante, dû par son établissement à Université Paris-Est (qui est chargée de l’organisation et de la logistique). Ce coût inclut les frais d’hébergement et d’accueil, mais pas les frais de transport.

Les candidatures que vous adresserez devront parvenir par courrier électronique avant le 15 janvier 2022, à l’adresse « session2022afdesri-cpu@paris-est-sup.fr » avec les noms, qualités et coordonnées des collègues proposées exerçant des responsabilités académiques ou administratives dans votre établissement et qui s’engagent à participer aux quatre sessions du cycle.

Le programme détaillé du cycle sera envoyé à toutes les participantes retenues, ainsi que les diverses informations d’ordre matériel et organisationnel à la mi- janvier 2022.

Valérie Verdier : “Nous devons encore renforcer la parole et l’influence des femmes”

By | Actualités, Itinéraires de femme | No Comments

Valérie Verdier, chercheuse spécialiste en santé du végétal, est nommée Présidente-Directrice Générale de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) le 12 février 2020.

Particulièrement sensible à l’égalité entre les femmes et les hommes, elle témoigne : “Le rôle des femmes est essentiel dans la recherche et l’innovation, bien au-delà de la parité professionnelle dans nos métiers, qui est un principe directeur à l’IRD. Nous devons encore renforcer la parole et l’influence des femmes, particulièrement dans les pays du Sud afin qu’elles soient plus souvent sollicitées et entendues pour développer ensemble une science des solutions! Les crises sanitaires et environnementales nous le rappellent : le rôle des femmes dans les actions de solidarité est majeur ainsi que leur exemplarité dans la gestion de ces bouleversements globaux ! Ecoutons-les, je m’y engage”.

Valérie Verdier obtient son doctorat en phytopathologie en 1988 à l’Université Paris-Sud avant de commencer sa carrière à l’IRD en tant que directrice de recherche et de devenir membre associée du CIAT (International Center for Tropical Agriculture, Cali, Colombie) entre 1995 et 2001.

Afin de coordonner les chercheurs du monde entier, elle a cofondé le réseau FNX (French Xanthomonas Network) reconnu internationalement et ses recherches ont fait l’objet de plus d’une centaine de publications scientifiques et de collaborations à des ouvrages collectifs.

En 2010, la bourse Marie Curie de la Commission européenne permet à Valérie Verdier de développer un nouvel axe de recherche en lien avec ses collègues de Colorado State University (dont Jan Leach qui vient d’être nommée à la US National Academy of Science). Elle devient professeure associée de cette même université en 2015 et le restera jusqu’à sa prise de fonction en tant que PDG de l’IRD.

En 2014, l’American Phytopathology Society (APS) a récompensé ses travaux de recherche en lui décernant le prix « international » en phytopathologie et l’a nommée membre (fellow) en 2020, reconnaissant ainsi sa « contribution exceptionnelle aux avancées de la recherche dans le domaine de la santé des plantes ».

Valérie Verdier a également été élevée au rang de Chevalier de la Légion d’Honneur en 2016.

 

Maria Leptin : Présidente du Conseil européen de la recherche

By | Actualités, Itinéraires de femme, Non classé | No Comments

Maria Leptin, biologiste et immunologue allemande, prendra ses fonctions de Présidente du Conseil européen de la recherche (European Research Council – ERC) en novembre 2021, pour un mandat de quatre ans renouvelable une fois. Elle succèdera au mathématicien français Jean-Pierre Bourguignon. Elle aura à gérer un budget de 16 milliards d’euros, en augmentation de 22% par rapport au précédent.

Maria Leptin est directrice de l’organisation européenne de biologie moléculiare (EMBO)  dont elle est membre depuis 1996 et directrice à l’institut de génétique de l’université de Cologne. Elle étudie avec son groupe la mécanique de la morphogénèse au cours du développement embryonnaire.

Après avoir soutenu en 1983 sa thèse en immunologie sur les lymphocytes B, sous la direction de Fritz Melchers à l’Institut d’immunologie de Bâle, Marie Leptin poursuit ses recherches postdoctorales au Laboratoire de biologie moléculaire (LMB) a Cambridge où elle travaille sur les intégrines impliquées dans le développement embryonnaire des drosophiles. En 1988, elle y est nommée scientifique à temps complet et s’intéresse à la morphogénèse puis rejoint en tant que chercheuse invitée l’Université de Californie à San Francisco, où elle commence ses travaux sur la gastrulation auprès de Patrick O’Farrell.

À son retour en Allemagne en 1989 et pendant cinq ans, elle dirige une équipe de recherche à l’Institut Max-Planck de biologie du développement à Tübingen. Elle entre ensuite en 1994 à l’institut de génétique de l’Université de Cologne, puis devient professeure associée à l’École normale supérieure à Paris (2001) et chercheuse invitée au Wellcome Trust Sanger Institute au Royaume Uni (2004-2005). Membre de l’EMBO (European Molecular Biology Organization) depuis 1996, elle en est nommée directrice en 2010 et est la première femme à occuper ce poste.

Elle est membre de l’académie des sciences et des arts de Rhénanie-du-Nord-Westphalie depuis 2010 et de l’académie allemande des sciences Leopoldina depuis 2016.

Françoise Combes : Médaille d’or du CNRS 2020

By | Actualités, Itinéraires de femme | No Comments

Françoise Combes est médaillée d’or du CNRS le 10 septembre 2020 pour ses travaux sur l’évolution des galaxies et des grandes structures de l’Univers. Cette distinction, l’une des plus prestigieuses en France, lui a été remise le 7 septembre 2021, en raison de la crise sanitaire.

Grande exploratrice du cosmos et spécialiste des galaxies et de la matière noire, Françoise Combes est astrophysicienne au Laboratoire d’études du rayonnement et de la matière en astrophysique et atmosphères (Lerma, Observatoire de Paris – PSL/ENS/Sorbonne Université/Université de Cergy-Pontoise/ CNRS) et professeure au Collège de France où elle est titulaire depuis 2014 de la chaire Galaxies et cosmologie.

La carrière scientifique de Françoise Combes commence en 1975 alors qu’elle est assistante puis maîtresse de conférences à l’ENS (Ecole normale supérieure), dont elle avait été auparavant élève. Dix ans plus tard, elle devient sous-directrice du laboratoire de physique de l’institution. Entre 1989 et 2014, elle est ensuite astronome à l’Observatoire de Paris, pouvant ainsi se consacrer entièrement à ses travaux et est amenée à conduire ses recherches dans divers observatoires à travers le monde (Chili, Espagne, etc.). Elle découvre de nombreuses molécules interstellaires et travaille sur le gaz moléculaire qui donne naissance aux étoiles. Entre 2001 et 2008, elle dirige le programme national Galaxies du CNRS. Avec son équipe, elle construit une énorme base de données de galaxies permettant de simuler leurs interactions et leurs fusions. Elle devient également une experte internationalement reconnue de la matière noire et de ses modèles, ainsi que des autres hypothèses pouvant expliquer la stabilité des galaxies.

En parallèle de ses recherches, elle est membre de plusieurs conseils d’institutions et de programmes scientifiques dont le Conseil national des astronomes et physiciens (CNAP), le Conseil scientifique en astronomie (CSA) et, plus récemment, le Comité français des unions scientifiques internationales (Cofusi). Depuis 2003, elle est également éditrice de la revue scientifique européenne Astronomy and Astrophysics. Elle a reçu de nombreux prix scientifiques internationaux. Elle est la première femme astronome à être élue à l’Académie des sciences en 2004 et est membre de l’Academia Europea depuis 2009. Depuis 2019 elle est vice-présidente de l’assemblée des professeurs du Collège de France.

Le 11 février 2021, Françoise Combes reçoit le Prix L’Oréal-Unesco pour les femmes et la science.

L’AFDESRI et 2GAP échangent avec la ministre Amélie de Montchalin

By | Actualités | No Comments

Aux côtés des associations du réseau 2GAP, l’Afdesri a participé à une table ronde avec la ministre de la Transformation et de la Fonction Publique, Amélie de Montchalin. La rencontre s’est tenue le 20 juillet 2021.

Très ouverte et soucieuse d’accompagner et de soutenir au mieux les femmes de la fonction publique, la ministre a été attentive aux propositions de chaque association liée à différents ministères.

Hommage à Claudine Hermann, première professeure nommée à polytechnique

By | Actualités, Itinéraires de femme | No Comments

Claudine Hermann, physicienne et première professeure nommée à l’École polytechnique en 1992, est décédée le 17 juillet 2021.

Cette physicienne renommée a marqué les esprits et les cœurs par son engagement pour les droits des femmes et la promotion de leur place dans le monde scientifique. En 2005, elle fonde l’European Platform of Women Scientists (EPWS) pour porter au niveau européen « la voix des femmes scientifiques ». Elle est également co-fondatrice en 2000 de l’association Femmes et Sciences dont elle a encouragé les relations avec l’AFDESRI.

“Il faut montrer que des femmes font ces métiers et ont du plaisir à le faire”

Claudine Hermann

Dès 1997, Claudine Hermann s’engage dans la lutte pour l’égalité femmes-hommes dans les sciences et les techniques. Au sein du groupe Demain la parité, elle participe ainsi aux études pionnières sur la place des filles dans les classes préparatoires et les grandes écoles scientifiques. Elle est coauteure du rapport du groupe de travail « Femmes et sciences » du réseau ETAN, Intégrer la dimension du genre, un facteur d’excellence en 2000, qui présente un état des lieux détaillé et des recommandations concrètes à l’intention de l’Union Européenne et des États membres. Claudine Hermann a également suivi les développements de cette question en France par la direction de l’Enseignement supérieur du ministère de l’Éducation Nationale ainsi que par le Centre national de la recherche scientifique. Elle était également adhérente de longue date de l’Association Femmes et Mathématiques.

Spécialiste de physique des solides, ses travaux scientifiques ont porté sur le pompage optique dans les semi-conducteurs, la photo-émission d’électrons polarisés et l’optique en champ proche. Elle est agrégée-préparatrice à l’École normale supérieure de jeunes Filles (ENSJF), dont elle avait été élève (1965 S), avant d’être recrutée comme maîtresse de conférences à l’École polytechnique (1980), où elle est nommée professeure en 1992, vingt ans après l’ouverture du concours du Cycle ingénieur aux femmes et 198 ans après la création de l’Ecole. De 1980 à 2005, elle est directrice-adjointe du Laboratoire de physique de la matière condensée (PMC). Elle devient professeure honoraire en 2005.

Nous nous souviendrons de Claudine Hermann comme d’une femme battante et d’une belle intelligence, qui restera un symbole et un exemple pour toutes et tous dans la lutte pour l’égalité des femmes et des hommes dans les formations et les métiers scientifiques à tous les niveaux.

Crédit photos : Collection École Polytechnique 

Formation “briser le plafond de verre” – juin 2021

By | Actualités, Formation, Réseaux féminins | No Comments

Après le succès de l’édition 2019, la formation « briser le plafond de verre » devait être reconduite en 2020. Avec la crise sanitaire, le séjour à plusieurs fois dû être reporté. Nos organisatrices et organisateurs ont de la ressource et ont fait preuve de résilience pour concocter un programme passionnant pour cette deuxième édition de la formation qui s’est finalement déroulée les 21 et 22 juin 2021.

La formation a rassemblé une vingtaine de participantes avec pour objectif l’évolution professionnelle. C’est une belle énergie collective qui a encouragé une vingtaine de participantes à repousser leurs limites pour répondre aux exercices proposés par les coachs Annie Cattan et Didier Bras.

 

Objectifs de la formation :

  • Identifier des clés pour réussir professionnellement sans s’épuiser
  • Partager des informations, des outils, des bonnes pratiques
  • Développer son réseau et le réseau AFDESRI

 

 

Petit retour en image…

C’est dans un esprit jovial et bienveillant que s’est finalement déroulée cette deuxième édition de la formation « briser le plafond de verre ». Les participantes garderont sans aucun doute des souvenirs inoubliables de ce séjour intense et riche d’apprentissages.

 

À l’année prochaine !